L'évolution de la conciliation Famille-Travail

Trouver les bons arguments pour vos places entreprise.

 
Comprendre l'évolution de la conciliation Famille Travail c'est trouver les bons arguments pour des places entreprises dans vos établissements. Des opportunités à saisir pour la pérennité de vos EAJE.

Quelques Chiffres clés et leurs évolutions (source: Sondage ViaVoice réalisé pour La Maison Bleue et le Figaro Economie 2014) 

61% des interrogés pensent que l’articulation famille-travail devrait être l’affaire principalement des entreprises (hausse de 3 point depuis 2013).

80% des DRH sont inquiets de la perte de leurs talents, contre 72% en 2014 (source: Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé, publie les résultats de son enquête annuelle sur la fidélité à l’entreprise.)
66% des interrogés pensent que la prise en compte de la parentalité dans les entreprises est un enjeu central.

Pour 17,5% des DRH, le choix du  meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle est l’une des raisons principale pour laquelle les salariés rejoignent une autre entreprise.
 
Des Dirigeants de plus en plus conscients des enjeux de la parentalité au sein de l’entreprise 
Il y a quelques années, la question de la prise en compte de la parentalité en entreprise ne se posait que très rarement et les entreprises avec une réelle démarche en ce sens étaient souvent qualifiées de paternaliste. Suite aux mutations de notre société, notamment à l’augmentation de la parité homme femme dans les entreprises ou encore aux frontières entre vie privée et entreprise de plus en plus floue, 
cette tendance s’inverse et les dirigeants comprennent que cette notion représente un enjeu central. En effet, deux tiers des chefs d’entreprises (soit 66 %) sont d’accord pour dire que la conciliation famille-travail devrait représenter « un enjeu central » d’ici trois ans dans les entreprises, en hausse de 6 points par rapport à l’année dernière. (Source : Sondage Viavoice réalisé pour La Maison Bleue et le Figaro Economie 2014.)
Pourquoi cet enjeu est-il central ?  Quel intérêt pour l’entreprise ?
La prise en compte de la parentalité par les entreprises est essentielle pour plusieurs raisons. Elle permet premièrement l’épanouissement personnel des salariés. De plus, c’est une valeur ajoutée notable pour l’entreprise. Les employés sont plus productifs car ils ont l’esprit libre, leur motivation s’accroit, l’absentéisme (qui coûte très cher à l’entreprise) diminue et l’ambiance au travail est meilleure.  
Elle représente par ailleurs un argument non négligeable de fidélisation et une réelle force de recrutement de talent à moindre coût.
Par ailleurs en réservant une place à leurs salariés, les entreprises offrent une place qu’ils ne pourraient pas acheter en règle générale car ces berceaux sont accessibles uniquement via les entreprises. 
Quelle est la différence d’approche entre petites, moyennes et grandes entreprises ?
On peut classer les entreprises en trois catégories dont les besoins sont associés à leur taille :

Les TPE (très petite entreprise) qui prennent une place pour un enfant. Elles répondent à un besoin le plus souvent ponctuel, car ces petites structures peuvent difficilement gérer l’absence d’un(e) collaboratr(eur)ice, leur objectif est ainsi de les fidéliser et les faire revenir plus vite à l’emploi. 

Les entreprises de taille moyenne qui ont un 
besoin de gré à gré, piloté par la direction générale avec des objectifs très clairement identifiés.Comme par exemple un laboratoire qui aurait besoin de recruter des infirmières et qui mets en place l’accès à des berceaux en crèche pour faciliter le recrutement.

Les grandes entreprises qui ont des demandes très construites pluriannuelles et multi sites qui se traduisent par des appels d’offre. C’est une démarche stratégique de fidélisation de leurs talents et une réelle politique RH.
Comment se traduit la prise en compte de la parentalité dans les entreprises ?
Soit simplement par l’achat de places en crèche, soit par la création d’une crèche d’entreprise, avec la possibilité d’offrir plusieurs types d’accueil : un accueil régulier, un accueil occasionnel les mercredis ou pendant les vacances scolaires, ou encore un accueil d’urgence en crèche lorsque par exemple la nounou est malade, ou en cas de rdv professionnel imprévu…

 
Des services complémentaires en crèche comme l’accueil extrascolaire jusqu’à 5 ans, ou encore à domicile comme l’aide au devoir, la garde à domicile après la sortie de l’école… se développent également, l’entreprise propose ainsi une offre d’accompagnement globale à ses parents salariés.  
Vu  par l'entreprise
Vu par les parents
 






Retour aux actualités

Partager :